En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Abcès dentaire : symptômes, complications et traitement de l’infection

Abcès dentaire

L’abcès dentaire est le signe d’une mauvaise hygiène bucco dentaire. Toutefois, il peut être la cause d’un traumatisme des suites d’un accident ou d’un choc violent.

Cette conséquence de l’accumulation localisée de pus dans les tissus périphériques de la dent est très douloureuse et entraine la détérioration de la santé.

Pour cette raison, le comparateur « Comparatif-mutuelles-sante.fr » vous conseille de prévenir la formation de l’abcès dentaire par la consultation d’un dentiste dès la sensation d’une douleur lorsque vous mangez ou buvez.

Vous pouvez bénéficier de remboursement élevés de vos frais dentaires si vous choisissez une mutuelle adaptée. Alors, simulez vos devis comparatifs en ligne et profitez l'effet immédiat des garanties.

Abcès dentaire : les signes et l’évolution de la maladie

La cause la plus fréquente d’un abcès dentaire est la présence d’une carie non soignée. L’infection bactérienne détériore l’émail, passe par les différentes couches de la dent pour arriver enfin à la pulpe.

Dès que cette zone est atteinte, l’inflammation commence, une lésion remplie de pus se forme à la racine de la dent et les symptômes de l’infection due au manque d’hygiène dentaire apparaissent :

  • Douleur lancinante lors de la mastication et au contact de la dent avec du liquide
  • Apparition d’une poche remplie de pus au niveau de la gencive
  • Œdème du visage et difficultés à ouvrir la bouche
  • Etat fébrile et fièvre qui peut atteindre les 39°C
  • Mauvaise haleine

Procéder à des soins d’urgences est une nécessité si les symptômes d’un abcès dentaire sont notés. Pensez à avoir une mutuelle dentaire efficace pour bénéficier de remboursements conséquents des frais dentaires et sachez que si l’infection n’est pas traitée, elle risque d’évoluer :

  • Infection des sinus et des bronches pulmonaires
  • Détérioration des os qui entourent la dent ou leur perte définitive
  • Endocardite bactérienne (infection des valvules ou de la paroi interne du cœur)
  • Infection des reins et inflammation des articulations

Dans ces cas de figures vous avez besoins d’une mutuelle hospitalisation pour améliorer les remboursements de la sécurité sociale.

Les frais des soins pour remédier à un abcès dentaire présentent la partie la moins couteuse du traitement. En effet, le recours aux implants et aux prothèses dentaires est nécessaire pour éviter la détérioration de la partie restante de la dent et l’apparition d’une nouvelle inflammation.

Vous pouvez imaginer le coût d’une couronne dentaire et d’un inlay-core. Alors réalisez vos devis mutuelles santé gratuits sur « Comparatif-mutuelles-sante.fr » et optez pour une formule aux plafonds élevés pour rembourser vos frais de dentisterie.

Abcès dentaire : le traitement de l’infection et le coût lié

Soigner un abcès dentaire se fait sur plusieurs étapes. Selon l’état de la dent, le dentiste peut prescrire des antibiotiques pour atténuer l’inflammation ou procède directement à l’évacuation du pus par la réalisation d’une petite incision au niveau de la gencive.

Par la suite, un nettoyage profond et une dévitalisation de la dent sont réalisés. Jusque là, les actes sont remboursés à 70% sur un tarif de convention fixé par la sécurité sociale. Il est important de savoir qu’une dent dévitalisée se détériore rapidement même avec une bonne hygiène dentaire. Ainsi, la mise en place d’une prothèse de protection est obligatoire. Pour cette raison, le dentiste place une couronne dentaire provisoire non remboursée par l’assurance maladie, le temps qu’une autre couronne définitive soit fabriquée par le prothésiste. Le coût de cette dernière peut atteindre les 1300€ et le plafond de remboursement de la sécurité sociale est de 75.25€.

CE N’EST PAS FINI. Un abcès dentaire est la conséquence d’un manque d’hygiène et l’état de la dent est généralement catastrophique. Après les soins, le dentiste peut se trouver dans l’obligation d’implanter un inlay-core (un pivot qui se fixe dans la racine de la dent) pour servir de support à la couronne. Cela à son coût.

Pire encore, dans les cas extrêmes, le dentiste arrache la dent puisqu’elle est condamnée. Par la suite, la racine est remplacée par un implant dentaire. Le coût final est estimé à 1500€ en moyenne et plus de 80% des frais sont à la charge du patient ou de sa mutuelle santé.

Les frais dentaires sont très coûteux et peu remboursés par la sécurité sociale. Pour cette raison, « Comparatif-mutuelles-sante.fr » vous conseille de comparer et de choisir une mutuelle aux garanties spécialement conçues pour les remboursements dentaires.

Selon vos besoins, optez pour une formule aux plafonds évolutifs ou sans délai de carence et pourquoi pas les deux à la fois avec « Comparatif-mutuelles-sante.fr ».

 

Votre avis nous intéresse